Deep Nostalgia : les portraits anciens animés

Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir comment la technologie moderne peut faire des merveilles pour l’Histoire grâce à Deep Nostalgia, un outil pour animer des photographies anciennes ! Les résultats sont tout à fait impressionnants !

Un outil simple et puissant

Vous voulez un exemple ? Eh bien voici une photographie animée de l’abbé Jean-Léon Bommer (vous pouvez retrouver la photo « statique » et plus d’informations sur cette figure fertoise ici) grâce à Deep Nostalgia :

L’effet est simple mais saisissant : en faisant bouger les yeux, la bouche ou l’angle du visage, l’outil permet presque de « rendre vivant » un personnage phtotographié.

Si quelques personnes semblent gênées par le fait de « redonner vie » à des portraits, beaucoup d’autres voient ici un moyen de perpétuer les mémoires et de redécouvrir leurs aïeux sous un autre angle. Bien qu’on ne puisse pas juger de la fidélité des expressions, on peut se plaire à discerner ça et là une mimique, un jeu de regard typique de notre famille.

Comme nous l’avons fait avec l’abbé Bommer, Deep Nostalgia peut également servir pour un usage un peu plus « historique ». En effet, en animant des personnes qu’on a l’habitude de voir figées, on peut les rendre « plus humaines ». C’est quelque chose de très prometteur pour la communication et la pédagogie dans le domaine de l’Histoire. Certains ne s’y sont pas trompés et ont déjà publié des vidéos d’un buste d’Alexandre, d’un tableau de Mozart ou d’une photo du scientifique Alan Turing.

De notre côté, nous avons essayé de faire un Deep Nostalgia avec la Marquise de la Ferté-Imbault, d’après son portrait fait par Nattier en 1740 (oui ça marche parfois pour d’autres supports que la photographie. :

Pour réaliser vous-même ce genre de vidéo (dans un nombre limité), il suffit de vous inscrire sur le site myheritage.fr qui a développé et publié la plate-forme. Un simple bouton vous permet alors de charger une photographie (elle doit contenir un visage et avoir une taille minimale de 300×300 pixels).

Deep Nostalgia : Deep Learning

Les résultats des Deep Nostalgia ne sont pas tous parfaits et parfois on peut même se retrouver dans la vallée dérangeante (cette sensation de gêne devant la reproduction imparfaite d’un visage humain).  Toutefois, l’application en ligne offre la plupart du temps de très bons résultats, surtout pour une utilisation gratuite.

Ces vidéos produites en l’espace de quelques secondes sont réalisées grâce à une intelligence artificielle. Le site MyHeritage utilise ce qu’on appelle « l’apprentissage profond » (ou « Deep Learning » en anglais d’où le nom de Deep Nostalgia). Pour faire simple, on fournit à un programme « intelligent » un ensemble de données (photographies, peintures, statistiques, etc.) qu’il va mettre en relation. Dans le cas de Deep Nostalgia, on a donné des photographies anciennes, des vidéos, des données anatomiques et le programme a ainsi « appris » à reconnaître un visage et à l’animer !

Des circuits imprimés, des neurones informatiques et des sites internet…On est bien loin des clichés sur les personnes férues d’Histoire qu’on imagine le nez dans des registres poussiéreux ou en train d’arpenter des bâtiments en ruine !

Quoiqu’il en soit, voilà une belle occasion de se replonger dans les vieux albums de famille, si vous avez la chance d’en avoir à disposition !


Éthique et droits

Petites précisions : Deep Nostalgia est développé et mis à disposition du public par le site MyHeritage qui est un des précurseurs et leaders des tests adn pour la généalogie (qui doivent être réalisés avec précaution). Comme pour ces derniers, la plate-forme collecte un certain nombre de vos données personnelles. Aussi nous vous conseillons de :

  • ne pas publier de photographies de personnes vivantes ou décédées depuis peu
  • ne pas forcément remplir tous les champs dans les formulaires d’inscription

 

2 réflexions sur « Deep Nostalgia : les portraits anciens animés »

Laisser un commentaire